n20

les humeurs du moment

19 juin 2011

bonne fête papa.

si j'avais un père, je pourrais lui souhaiter une bonne fête, comme le veut la tradition.

Si j'avais un père, je pourrais le présenter à mes enfants, leur dire, voici votre grand-père.

Si j'avais un père, je pourrais être différent, lui demander conseil, son avis sur certaines choses.

Si j'avais un père, je pourrais être fier de lui, de ce qu'il fait, de ce qu'il donne, de ce qu'il transmet.

Si j'avais un père, je pourrais partager des moments entre hommes, entre un père et son fils.

Si j'avais un père, je pourrais être apaisé, après avoir cogité toute ma vie sur ce qu'aurait pu être ma vie, sur ce que j'ai fait de mal pour qu'il me fuie de la sorte.

Mais je n'ai pas de père, il est parti, si loin à 30 km, sans prévenir, sans laisser d'adresse, sans explications, sans regrets, un jour, comme ça.

Mais maintenant je suis en paix, car j'ai compris que ça ne sert à rien de se battre contres des moulins à vent. Il sait où je suis, et s'il veut me trouver, il pourra facilement. Je ne lui courerais plus après, plus maintenant, je n'en ai plus besoin.

Mais ce qui reste difficile, c'est quand les petits me demandent qui est leur grand-père, où il est, ce qu'il fait. J'essaie de leur expliquer clairement les choses, mais est-ce qu'ils comprennent vraiment?

Bonne fête papa. 

Posté par numero20 à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire